> Fruits & légumes disponibles

Qui se cache derrière les Rufaux ?!

Edouard STALIN, trentenaire, né en Normandie, a un BAC Pro de pépiniériste-paysagiste et un BTSA Gestion & Protection de la Nature option « éducation à l’environnement ». Il a travaillé pendant 7 ans, pour deux communautés de communes (Caux Estuaire & St Romain de Colbosc), comme animateur nature auprès de différents public (3 à 77 ans & +) sur les thèmes de la réduction

des déchets et de la compréhension du fonctionnement des écosystèmes (observation du vivant). Passionné de nature, il se consacre à l’agroécologie (développement des réseaux trophiques des écosystèmes) tout en développant un volet pédagogique à l’attention des porteurs de projet en maraîchage biologique. Ses activités sont diverses & variées telles que la planification des cultures, la transmission, la gestion administrative, la communication… comme tout entrepreneurs/neuses! Il est très investi au sein de la LPO et souhaite transmettre sa passion au plus grand  nombre.    « Vivre simplement pour que simplement les autres puissent vivre » Gandhi.    

Louise DEFFONTAINES a rejoint l’aventure en 2019! Après des études dans le paysage (BTSA aménagements paysagers & école d’ingénieur en alternance ITIAPE), Louise a fait plusieurs saisons en maraîchage de 2015 à 2018. Tout d’abord en Savoie, puis dans le Berry sur la ferme de son père, ainsi que dans le Lot .. Ces différentes expériences lui ont permis d’apprendre le métier sur le terrain !  « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. »

 

 

De 2013 à 2017, Linda BEDOUET a accompagné Edouard dans le développement de la ferme sur le choix variétal, le lancement des semis, les débouchés commerciaux, la communication… Originaire de la région parisienne, elle a travaillé dans l’immobilier, tout en œuvrant dans une AMAP en étant présidente & auprès de Colibris avec entre autre la campagne « Tous candidats! »…  Elle est l’auteure d’un livre « Créer sa microferme » dans lequel différents thèmes sont abordés: la formation, l’accès à la terre, le statut juridique, mais également les semences, la diversification, la commercialisation… Linda a décidé de quitter la ferme en 2017, aujourd’hui, elle travaille au sein de l’association Fermes d’avenir.